&

.

#88/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Chalutiers chahutés. Chat échaudé craint l'eau froide. Elle est salée. Mise à l'épreuve des nerfs et des estomacs à bord DFDS Princess Seaways battant pavillon Danois en Mer du Nord. Le Festin de Babette qui passe par dessus bord. Le Formidable en perdition, son capitaine aviné donne dans le théâtrale face à la houle. Hollom se foutant dans bouillon avec son boulet. La rumeur supporte pas la mer, les marins sont superstitieux. 

#87/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment Thomas Cole#2

- Charles, c'est l'heure!

- Désolé, je ne peux pax venir...

- Bon, j'y vais

Il faut savoir que la fin du passage du Col du St-Bernard est raide et difficile. Per aspera ad astra. A pied dans le dur. Errance Pall Mall en main, volutes ouatées...

- Charles, tu fumes?

- Non, maman je travaille

-C'est bien mon petit, alors j'y vais...

Ce personnage de Thomas Cole semble intéressant et il a une sérieuse binette. Ah bon, maintenant on peut visiter sa maison...  Cedar Grove. Walnut Grove... Bref. Assez prolifique le Thomas Cole, il torche les cinq toiles dans l'année...

La destruction, 1836


#86/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment Thomas Cole#1

Certainement inspiré par Gibbon, T. Cole a peint un ensemble de cinq peintures sur l'histoire des romains tout comme les cinq étapes de l'effondrement selon D. Orlov.

L'Apogée, 1836

#85/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment KJH

En route avec le Chancelier Séguier... Une couleur. Un Etat en vaut bien une.

Peinture de Charles Lebrun


#84/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Maxence Fermine est poète. Napoléon à son retour de Sainte-Hélène en 1840 pris place aux Invalides. Le Prince de Joinville, François d'Orléans à la voix de rossignol ne donna pas le change.

- L'Empereur. Soldât un grognard dans le silence de la crypte.

L'Empereur était à nouveau là comme coule le miel.

Abeille est le symbole impérial, la ruche la matrice


#83/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment lieutenant colonel

Ils tiennent lieu de colonel, Charles-Nicolas Mercier et Joseph Armand. Un est né à Bourbonne-les-Bains, l'autre vient de la Drôme. Ils ne sont pas tombés au combat et finirent demi-solde. Deux sont tombés sur leurs tombes.


#82/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment composition

J'ai une amie qui me fait infiniment rire avec ces petites animations toujours rigolotes et son vocabulaires très imagés. Elle me dit qu'un tel est componiste qu'un autre grand artiste est anglais. Elle est toujours élégante, très sensible et les traits de son esprit forment de subtile composition.

Né à Bruxelles le 7 mars 1744, Jean-Louis Demarne (1744-1829) arriva très jeune à Paris où il étudia la peinture sous la direction de Briard. À l'origine peintre d'histoire, il ne tarda pas à devenir un chantre de la ruralité. Il renoue ici avec ses premières amours. Le théâtre de la rencontre est le carrefour de l'Obélisque, à l'orée de la forêt de Fontainebleau. Le lieu n'a peut-être pas été choisi au hasard : cet obélisque est la réplique, en plus petit, de celui qui orne la place Saint-Pierre à Rome. L'Empereur est descendu de son cheval blanc et se porte au-devant du pape qui vient de quitter sa voiture.

Rencontre de Napoléon et de Pie VII en forêt de Fontainebleau peint par Demarne

#81/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment né un 24 septembre

Junot aussi un 24 septembre tel un astronaute dcd pas comme chfd. A l'époque tout était fastoche. Il y avait l'Arsène et du Lupin sapin lapin....... et la terrasse de l'école de mon papa régent. A droite. Karl Carolos Korlovitch.


Undervelier par Dany Caccin


#80/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment After Eight

C'est dimanche.Gilet de Damas. Emma Pell. Cheminant la Sorne de Laval à Lamont, de l'adret à l'Ubac. La Birse. devenir grand comme n au MAJUSCULE.

Varsovie par Bellotto

#79/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment sérotonine

Michel Houellebeck est le plus grand écrivain d'expression française. Son dernier roman dans un style sublime ne donne pas dans l'air du temps, c'est de la grande littérature. Tout est dit sur le monde de merde dans lequel on vit, tout est dit sur la médiocrité et les relents de cupidité paysanne qui nous gouverne. Une odeur de cyprine et de pisse que seul, peut être le grand Dostoïevski avait réussi à nous faire humer les miasmes nauséabonds.... Du grand ART, des mots sur un entassement de monde d'un monde à la dérive dans la mascarade de sa finitude avec des acteurs odieux et vaniteux qui se mirent sur leur piédestal vivant dans le déni, se donnant des airs du temps; le grand désenchantement.

Etude pour le radeau de la Méduse de T. Géricault

#78/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment 2001

HAL, ouvre la porte s'il te plaît.

Je suis désolé Dave, je ne crois pas pouvoir faire ça.


#77/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment cuisine

Souvenir d'un enfant... ma maman était un grand cordon bleu, elle avait sa recette des truites au bleu et de la sauce aux oeufs pour rendre heureux ses amoureux. Je voulais être un cordon rouge. En général, je suis sage, mais comme tous les enfants, je fais aussi des farces de toutes les sortes.

En général un poète tourne en rond, plus il est rond plus il est poète, ce A quoi on reconnaît le poète, en général le poète écrit des vers

En vair; Caviar et Votka polonaise

Envers et Huîtres fines de Claires et MOET & Chandon Brut

Encore Epoisses & du vin de Chambertin

Revers à Envers

Buste d'Auguste Escoffier, d'ailleurs d'où il est il a rien à redire de mon menus de Saint Sylvestre


#76/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment poésie

Un1 bleu3

Tableau noir, craie, © FRANCOIS NASCIMBENI


#75/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Autant le dire tout de suite, Bartabas est l'exemple même du type fou. Fou dans le sens de génie. Pour approcher le bonhomme, on ne prend pas son gâche métier et on l'appelle pour prendre un rencard et discuter le bout de gras avec lui à la bonne franquette...

On commence par nettoyer la merde, déplacer le crottin et à dormir dans le fumier. Du sublime au ridicule il n'y a qu'un pas. Avec lui, on tourne en rond mais on avance. On monte, on extrude, on donne dans le registre de la sustentation. L'élévation par la transcendance vers la grâce, vers ces rares moments d'éternité. Rien à voir donc avec les mascarades du " Roi Franconi de la Grande Armée" Du ridicule au sublime il n'y a qu'un pas.

Lavis de T. Géricault, esquisse pour Mazeppa

#74/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment accrochage et vernissage

Le premier est déjà quasi un art. Le deuxième est plus sujet à extrapolation, Girodet & Turner étaient de grands manipulateurs. Devant l'aréopage endimanché ces comédiens mythifiaient leur assemblée par leur tour de passe-passe patiemment répété.


Moment de Barry Lyndon de Stanley Kubrick.

#73/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment "Je me souviens" de Georges Pérec

Je me souviens de la télé en noir et blanc.


Photographie d'un film de Peter Greenaway


#72/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Le Boug, sous-affluent de la Vistule par la Narew arrose Brok. A Brok on boit de la Votka au bord du Bug. C'est l'est. A Varsovie entre le 22 rue Chłodna et le 74 rue Żelazna est coinçé la maison Keret, la plus étroite du monde. L'architecte polonais Jakub Szczesny n'ayant pas obtenu de permis de construction pour édifier sa maison détourna la chose et fini par obtenir un permis pour construire une intervention artistique. Après tout, un sculpture peut avoir l'eau courante, l'électricité et être assainie. K disait que le communisme c'était le socialisme avec l'électricité gratuite, en Pologne on trouve des solutions à des problèmes qui n'existent pas encore.

#71/1000

Les chroniques XXIistes de mc

autrement dit

La baguette magique est le nom usuel du condensateur universel solide de fluide.

La forge de Vulcain de Vélasquez


#70/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment HOCKENHEIM

Les garçons aiment les circuits de voitures. D'ailleurs ils en dessinent lorsqu'ils s'ennuient. Les petits garçons aiment les petites voitures en fer colorées. Devenant grands, ils aiment conduire les filles dans d'authentiques voitures de course le dimanche sur les routes sinueuses de leur enfance. Vite, dans la vraie vie.

Il y a 50 ans : l'Opel GT s'imposait sur le circuit d'Hockenheim et le petit Charly naissait à Porrentruy. Son papa avait mis pour lui sous un sapin le set Carrera Hockenheim 30350 Slot Car Race Track quand il eut 9 ans, maintenant il met des grenades sous d'autres sapins. A ses 11 ans, il avait aussi reçu un boite ce couleurs. Ce papa avait de la suite dans les idées...

LOGO Opel; Blitz oder Zeppelin?


#69/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment comme une homme à la mer


L'île aux morts de Böcklin dont une des versions est visible au Kunsthaus de Basel


#68/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Dans la marine anglaise il n'y a pas de faiblesse. Etre insulaire. A se couler avec son boulet dans ces propres océans. Les larmes noyées dans elle-même.
On ne va jamais au théâtre avec un lapin, pensant voir un lièvre dans un jardin à côté. Au retour, tout cela est inscrit sur le cahier de bord. La signature du capitaine. Tout coule. Pour ternir le coups... Navré pour Franklin. Chapeau bas pour le capitaine du Beagle. Maximus était le chien de la canopée. Et bien sur les larmes de Shackelton.... entre l'île de l'Eléphan et le néant, débordé à bord du James Caird

Perspective d'après le film Runaway Train




1967


Le Grand Charles avec LB Jonhson aux obsèques de Konrad Adenauer. En avril.

Aquarelle d'Amantine Aurore Lucile Dupin, baronne Dudevant, autrement dit: aquarelle de George Sand sans s à G. Belle extraction sémantique. I

#66/1000

Les chroniques XXIistes de mc

J'ai une amie qui hélas ne fait pas de poésie, il faut des dispositions, néanmoins seul le travail ne suffisant pas . Elle aime les artistes. Elle M. L aiment les combats. Un jour que je conversai avec Elle et de son désir de devenir conductrice de locomotive... Pour contre? Parfois le destin des êtres et des choses. Et comme L disait... Ella Maillard préconise d'au moins prendre un repas chaud par jour... le petit plus pour Carolo avec des L.


Extrait du film Turner

#65/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Un né un 17 décembre. DCD. Beethoven un autre DCD. Ils sont phares... Les 17 décembre...

#64/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment à l'heure de l'apéro


- Momo

Tiens, longtemps plus vu

- Maurice salut

- Fait moi une bière.......& pis la mousse?

- Meurice

- Alors ces gilets jaunes.....

-  Ah l'Maurice est là...... Y t'faut dormir ici......

- j'te donne un coup main....

4 heures après....

R'voilà l'Maurice

- On pensait que tu t'étais perdu entre la Poste et le Suisse

- r'Greu

- Voilà une bière

- r'Comme d'habitude

-Vous avez vu ces gilets Jaunes....

- maintenant, c'est les écharpes rouges....

- salut Dodo

- Allez, bonne soirée, ces Messieurs

- ... - ... repetita

#63/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment architecture périgordine

Moment des duellistes de Ridley Scott. Une atmosphère unique, une sorte de « stratosphère fine comme du papier de soie », les plans de paysage sont étonnants, très statiques comme le personnage de Gabriel Féraud à la fin du film, vivant de ses souvenirs et de ses batailles. La scène avant son suicide du haut d'une falaise avec un fleuve en crue en contre-bas est sans doute une image parente de la Grande Armée franchissant le Niémen. Dinosaure de l'histoire. Chronique d'une fin annoncée.


#62/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment antichambre des Nucingen

Moment de Barry Lyndon de Stanley Kubrick.


#61/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Mais de quoi s'agit-il... d'un meurtre dans un jardin anglais ou d'un duel entre Barry Lyndon et Armand d'Hubert? Qui est qui dans cet imbroglio? Pourtant Gabriel Féraud tient le beau rôle. Et que vient faire ce flûtiste sous les traits de Larrey. Ah, un contrat entre le peintre et la femme du commanditaire! Mais enfin, c'est bien Peter Greenaway le scénariste? Et c'est quoi cette mise au carreau? Que vient faire ce type en costume? Et c'est David Lynch qui signe la musique!

Moment de "Meurtre dans un jardin anglais" de Greenaway


#60/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment atelier d'écriture #6

Cabinet de travail de Baruch Spinoza

#59/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment mobilier liturgique

Albino Luciani fut connu pour ses 33 jours papabiles sous le nom de Jean-Paul 1er. Il est aussi l'auteur d'un recueil de lettres gentillettes et fantaisistes adressées à des personnalités historiques et littéraires parmi lesquelles  Pinocchio ou Figaro. Refusant la sedia gestatoria une fois élu, il fini par obtempérer contraint par son entourage pour être porté et vu. Ainsi fut assis Albino sur le même siège de gesticulation que Pie VII, celui là-même qui fit de Monsieur N un Empereur. Aujourd'hui les Papes se déplacent en papamobile ou avant d'être pensionné en pedana mobile, autrement dit, le déambulateur du commun des mortels. A noté pour éviter toute confusion que lors du Sacre peint par J-L David, Pie VII est représenté siégeant sur un faldistoire.

Le même Pie VII, peint par le même J-L David mais siègeant sur la sedia gestatoria


#58/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment tautologie#2

J'ai une amie qui écrit de la poésie, et c'est pas le genre néo-dada; "où le texte joue bien avec l'architecture, la "personnalité" de l'artiste [...] tellement présente, même sous forme d'avatars, en abyme, etc...  On ne quitte jamais le monde de la représentation : tout est déjà archi-architecturé, pittoresque... tout est donc un auto-portrait dans un cabinet surchargé de références « classiques ». comme cette représentation est européenne, blanche, nostalgique d'elle-même, empiffrée d'elle-même, on ne peut la lire que dès le début comme une satire qui se rit de sa propre vanité"... Grosso modo un style alambico-dithyrambi-matriochkasisme au final.

Non, non! Elle donne dans les choses simples, quotidiennes... Elle m'amuse infiniment avec son style fait d'extraction radicale, de métaphore presque juste & jolie... Oui! Un bateau, c'est aussi une coquille de noix qui vogue sur le lac Léman où nagent les petits poissons rouges. Ces mots sont formidables.

Extrait de "The Fairy Fellers' Master-Stroke" par Richard Dadd


#57/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment "Je me souviens" de Georges Pérec que Junot était duc d'Abrantès

Pour dire les choses à la jurassienne;  Le jean était le copain de Monsieur N. Fantasque, dépensier, joueur, bateleur, grand cavalier toujours sabre au clair, soudard, fin sabreur. Notre homme était totalement déraisonnable, avait épousé une garce et voulait tout solder une fois aviné à coups de sabre. "Junot voyageait avec la vitesse de l'Empereur; il avait ses propres relais, disait Monsieur N, des centaines de chevaux, et d'autres folies semblables" Etant indigne du maréchalat, le général de division alors Gouverneur d'Illyrie se porta à un bal nu, vêtu seulement de ses décorations devant l'Empereur... Au final, on donne toujours dans le grossier avec Junot. Il fallut se saisir de sa personne et le transporter dans la maison paternelle ou il périt défenestré misérablement. Seulement voilà, il était le seul à tutoyer l'Empereur et sa Duchesse de femme grondait "Paille au nez" comme on morigène un petit garçon. Elle a laissé des mémoires dont elle tire plusieurs moutures de ses souvenirs: dix-huit volumes fantaisistes et attachants.

Gravure de Jean-Andoche Junot


#56/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment atelier d'écriture #5

Cabinet de travail de Saint Augustin par Botticelli

#55/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Du mythe à la réalité

Pour compléter le châtiment, les dieux envoient sur terre Pandore, afin qu'elle répande le malheur parmi les humains.


Prométhée par Füssli

#54/1000

Les chroniques XXIistes de mc

La collapsologie est la science qui étudie l'effondrement des choses et des êtres. La civilisation humaine s'effondre comme tout le reste. Je passe sur la 6eme extinction de masse du vivant, la prochaine crise financière qui n'en sera plus une car rien ne sera plus comme avant, le dérèglement climatique etc... Grosso modo cela va se passer en 5 étapes selon Orlov. Finalement, des guerres se répandront ici et là avec son lot de grands désastres et de l'hyper-migration. Les attitudes les plus affreuses survivront à tous les sentiments, l'égoïsme odieux survivra à la moralité. Deux siècles de régression vers une médiocrité sans confort. Presque toutes les espèces vivantes disparaîtront, ce sera le règne du sapiens déchéancis. Puis ce moment du dernière homme, sans précédent.

Scène de déluge de Anne-Louis Girodet De Roucy-Trioson


#53/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Les tableaux de Jed Martin sont saisissants. La "série des métiers simples"; "Ferdinand Desroches, boucher chevalin", "Claude Vorilhon, gérant de bat-tabac", "Maya Dubois, assistante de télémaintenance"... La "série des compositions d'entreprise" fut peinte en dix-huit mois alors que les métiers demandèrent sept années.

Jed Martin, selon Wong Fu Xin devait nécessairement, à un moment donné de sa carrière peindre un artiste.

#52/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Au bistro

- Tschuss

- Salut Momo

- Temps tout pourri depuis...... Il ferait beau, on pourrait aller se promener...

- Nana, tu r'mets deux mêmes

- bis repetita



#VXI/M

Les chroniques XXIistes de mc

Moment sélène

Portrait d'astronaute


#50/1000

Les chroniques XXIistes de mc

Moment uniforme

Comme le dit Maxence Fermine avec l'or des abeilles en Abyssinie. Juste des signes sur une sabretache, des brandenbourgs, dolman et pelisse à la hussarde sur l'épaule.

Le jeune NEY, peinture anonyme



#49

Les chroniques XXIistes de mc

La mort du maréchal NEY, le brave des braves. Les charges sous son commandement, héroïques soient-elles à W étaient inutiles. Il gît là, pour toujours sur le tableau, ce petit tableautin. Le dos des autres; la signature des anonymes, le regard bas et honteux de l'imposture des entres deux, néanmoins l'un le porte encore. Clac!

Peinture de Gérome



#48

Les chroniques XXIistes de mc

Moment tautologie#1

Portrait analytique de Michel Houellebecq par MD-R


#47

Les chroniques XXIistes de mc

Moment atelier d'écriture#4

Monsieur N dans son cabinet de travail, reproduction sur une boite de putzzle, peint par J-L David, en petit uniforme des grenadiers de la Garde Impériale. Il existe une autre version de J.-L. DAVID où l'Empereur porte le petit uniforme de colonel de chasseur de la Garde Impériale. En général, au quotidien,  B portait l'uniforme de chasseur. Code ou pas.


#46

Les chroniques XXIistes de mc

Moment atelier d'écriture #3

Cabinet de travail de Freud, par R. Longo


#45

Les chroniques XXIistes de mc

Moment atelier d'écriture #2

Cabinet de travail de Tolstoi, peint par Repine


#44

Les chroniques XXIistes de mc

Moment atelier d'écriture #1

Cabinet de travail de Georges Sand


#43

Les chroniques XXIistes de mc

Aujourd'hui, je n'ai pas vu le père Fouettard, alors je suis sage comme une image. Je connais un artiste qui ne fait que des autoportraits. Lorsqu'il était petit on disait de lui, en autre, qu'il valait mieux l'avoir en portrait qu'en pension tant le gosse était gourmand. Il m'avait aussi confié avoir reçu du St-Nicolas un petit établi et une varlope à dégauchir. Aujourd'hui, il construit un bateau; le "Formidable" pour rejoindre l'île de ses rêves.


Peinture de G. de Latour

#43

Les chroniques XXIistes de mc

Il est des entreprises qui périssent par l'attention que l'on porte pour en garantir la réussite... En général ça rate. Preuve en est la tentative de réaliser une version de cinématographique de DON QUICHOTTE DE LA MANCHA, l'ex Monty Python doit s'y reprendre à deux fois. Finalement que restera t-il de l'intention de Terry Gilliam? Une tentative avortée, dont le comédien phare vient de nous quitter et un film dont tout nous rappelle l'échec du premier: Cependant "Lost in La Mancha" cette transition... ce glissement vers la chute demeure la véritable nouveauté dans l'interprétation de l'oeuvre de Cervantes.

#42

Les chroniques XXIistes de mc

Moment Robert Longo

#41

Les chroniques XXIistes de mc

De septembre 2005 à mars 2007, je fréquentais de temps à autre le bar tabac, rue de Rivoli, "Les Templiers". C'était une sorte d'endroit qui n'avait rien à envier à un cabinet de curiosités ou autre "Wunderkammer" du viennois Julius von Schlosser. Contre un mur, le portrait du généralissime d'Elbée. Son regard, ce sera toujours un peu le mien. Ce généralissime fut fusillé assis sur un fauteuil, ses blessures ne lui permettant pas de se tenir debout.


Dessin de Robert Longo, Série "Les réprésentations du bureau de Freud"


#40

Les chroniques XXIistes de mc

On appelle les gens de Charleroi les Carolos. Juste pour cela, cette petite ville de la province du Hainaut en Wallonie fondée en 1666 par Charles II d'Espagne dit « El Hechizado » est presque la plus belle ville de Belgique, d'Europe et même du monde. Aujourd'hui on y trouve des chômeurs de père en fils. Jadis des rois.

ITINERAIRE: Bruxelles - Waterloo - Belle-Alliance - Genappe - Les Quatres Bras - Les Bons Villiers - Charleroi - Charleville Mézières - Reims - Paris - Undervelier. Via Marchienne-au-Pont et Castel del Monte.


FOE; Aix, Frontenac, Capitole, Castel del Monte, Alcatraz

#39

Les chroniques XXIistes de mc

Moment maquette

#38

Les chroniques XXIistes de mc

En franc-maçonnerie, le fil à plomb symbolise par sa verticalité l'élévation, la perfection de soi, l'effort, ou encore l'envie de s'élever. De plus, le sens qu'il pointe, vers le bas, suggère l'introspection et le travail sur soi nécessaires à cette élévation. A la Poste principale de Delémont on perçoit les choses un peu autrement. De me revenir en mémoire, un colis envoyé depuis ici derrière. Hélas, le colisimo n'est jamais arrivé et moi de me plaindre. On m'a dit: on peut faire une recherche si vous pouvez nous fournir une image des clefs envoyées! Je n'avais pas tout à fait perdu ma journée car j'ai trouvé ce jour là, au Post Shop, le dernier livre de Dominique Angel, "Les petites farces de la vie quotidienne".

A l'arrière de la Poste de Delémont

#37

Les chroniques XXIistes de mc

Moment architecture

Rue en pente, corps du bâtiment asymétrique, perron devant l'entrée principale avec un peu d'imagination et d'élévation on se croirait ailleurs... Outre en là après la rue de Conthey, tu vois comment!


#38

Les chroniques XXIistes de mc

Moment air du temps

Les mobilo-zombies envahissent la planète Terre...

A noté qu'en Autriche pour alerter les "Smombies, des airbags sont installés sur les poteaux et lampadaires. Alors que dans les pays nordiques le phénomène inspirent les créatifs, artistes et autres activistes qui rivalisent d'imagination pour réaliser de nouveaux panneaux de signalisation... qui sont juste utiles à personne, riposte artistique par l'imposture! Au japon, le aruki sumaho peut être déconnecté par son opérateur via une application qui utilise l'accéléromètre du smartphone. A Honolulu, le mobilo-zombie récalcitrant est mis à l'amende. Enfin, radicalisme dans l'Hexagone, un radar piste les accrochés au portable, sirène plein pot et un message sibyllin sur son cellulaire augmenté de la photo du contrevenant une fois repéré: Ne prenez pas le risque de voir la mort en face, respectez les feux de signalisation" ! Regarde devant toi Igor!

On se croirait dans un film de Mel Brooks avec Marty Feldman...


#37

Les chroniques XXIistes de mc


TdQ, écrivain britannique connu pour ses confessions, a écrit un livre étrange "De l'Assassinat considéré comme un des Beaux-Arts" tout un programme, donc... Cependant, mal lui en a pris, car son ouvrage est plus ou moins relégué aux oubliettes, seul le bibliophile averti donne à l'ouvrage toute son importance. Le caractère esthétique du crime est devisé par des érudits, laissant percevoir toute la palette et les nuances des forfaits, allant de la plus crasse médiocrité au chef d'oeuvre universel. Le monde carcéral a ses règles, la considération des détenus forme une hiérarchie établie par la nature du crime.

Portrait d'un mangeur d'opium


#36

Les chroniques XXIistes de mc

Moment rennaissance

On reconnaît le Castel del Monte, château italien construit par un Empereur du Saint Empire Romain Germanique. Dépourvu de système défensif, ce truc ne servi jamais à rien de bien très sérieux, lieu de résidence, de fête et d'architecture. Aussi inutile que beau, le Castel del Monte... a néanmoins figuré sur un timbre de la poste italienne, beau destin...


sur FOE, un GM donnant des points forges

#35

Les chroniques XXIistes de mc

C'est le moment de se poser. Observons l'islande depuis l'une des terrasses...

islande avec vue sur l'atelier et la maison croix, DOMAINES CHFD

#34

Les chroniques XXIistes de mc

islande

Il avait connu Hélène Y. sur l'île de Chio. Elle était française, parisienne. Elle résidait l'été dans les Cyclades. Elle aurait pu être une grande danseuse, si un accident n'avait pas trahi ses ambitions. Elle n'en voulait pas au destin. Son père grec et sa mère française lui avaient donné un caractère plein de générosité, que Théodore ne comprenait pas. Il avait aimé Chio, le petit monastère et son ermite, l'authenticité d'Hélène Y. avec les gens de cette île. Puis il était parti un peu comme il était arrivé, en bateau via le Pirée. Hélène Y. se fit un sang d'encre...

Théodore reprit contact avec elle lors d'un de ses voyages à Paris. Ils passèrent deux journées ensemble, pour finir au Repaire de Cartouche. L'île H & lui. Hélène Y. emmena par la suite Théodore un moment à Amsterdam, ce qui l'avait peu enchanté en réalité. Il ne devait plus jamais la revoir. Elle lui avait proposé de s'installer dans le Finistère ensemble et il était question d'ouvrir un salon de thé. Théodore n'aimait pas l'idée de vivre là où finissait la terre. Il n'aimait d'ailleurs pas vraiment les voyages. Juste un peu le thé. Le N. comme compagnon de route lui semblait quand bien même plus raisonnable.

vue d'islande avec vue sur le bisocle, vue d'artiste, DOMAINES CHFD

#33

Les chroniques XXIistes de mc

archi

Palimpse Ash habite une maison, avenue du Théâtre à Lausanne. En pénétrant dans la belle demeure, Théodore reconnaît d'après les boiseries le style des Held, famille d'ébénistes montreusiens. Cela lui procure un immense plaisir d'être entouré d'un patrimoine art-nouveau, dans un intérieur de style anglais avec des papiers peints de Williams Morris, meublé avec raffinement, où se côtoient des oeuvres de Gilbert & Georges, d'Yves Klein, des peintures orientalistes, des sculptures d'Armand, des vidéos de Fischli &Weiss et un crucifix-ADN de Wim Delvoye.

Le salon, où Palimpse Ash l'invite, contraste avec ses premières impressions; un minimalisme curieux est de rigueur dans cette pièce. Au mur des gravures miniatures représentant des scènes de la vie de Napoléon, encadrées simplement et laissant apparaître la cuvette de la plaque de cuivre; en dessous, ... faciebat. Elles sont suivies d'une série d'estampes accrochées en quinconce qui évoquent le monde de la F1 et les unités de cavalerie sous le 1er Empire.


vue de la maison croix depuis l'atelier, vue d'artiste, DOMAINES CHFD

#32

Les chroniques XXIistes de mc

usine

Théodore regarde l'heure sur sa Lange & Söhne 1815, remise au poignet pour l'occasion. Il est plus que l'heure quand T. arrive à la gare, « merde » se dit-il. Le TGV POS, en livrée Lyria est bondé. Théodore trouve une place en face d'un homme d'une quarantaine d'années qui semble absorbé par son travail, sortant de sa serviette des dossiers qu'il lit tout en prenant des notes. Cette situation l'arrange, car il ne se voit pas tenir une conversation. L'arrivée à Paris, gare de Lyon, est comme une délivrance pour Théodore. Il trouve un taxi et se rend rapidement à l'hôtel qu'il a réservé avec son portable Lumia 650 pendant le voyage. Depuis sa chambre du G. Mahler, il observe la ville et se rappelle les bons souvenirs qu'il y a vécus, il y a des années. Néanmoins ce qu'il désire vivement maintenant, c'est revoir le RDLM de Géricault. Théodore décide de se rendre au Louvre à pied, afin de se nourrir de la ville. Il marche le long des rues aux noms évocateurs, il se replonge dans différentes époques, revit des épisodes de l'Histoire.

Au début du mois de décembre, le Musée du Louvre n'est pas très fréquenté. Théodore traverse rapidement les salles de la peinture française. Il jette un coup d'oeil furtif sur quelques chefs d'oeuvres qui se trouvent sur son passage. Enfin il arrive au grand salon carré. Devant lui se dresse majestueusement le célèbre tableau. Il ne se rappelle plus de la première fois qu'il a entendu parler de cette oeuvre, mais dès lors, elle n'a pas cessé de le tourmenter. Il se tient roide devant la tragédie du brick, la souffrance des marins agonisants, le traumatisme des survivants, le scandale que cet épisode avait produit pendant la Restauration. La détermination du peintre pour réaliser son ouvrage en impose. Les cheveux rasés pour ne pas succomber à la tentation de sortir, il s'était enfermé avec L.-A. Jamar, son assistant, dans l'atelier de la rue du Faubourg-du-Roule que seuls quelques intimes pouvaient rejoindre. Théodore fait face à l'oeuvre, précisément. La personnalité de l'artiste est tellement présente qu'il se sent envahi et submergé en voyant sa peine telle que peinte sur ses figures au bord de la décrépitude. L'espoir absent et la mort présente ... sans ces petits empattements verdâtres sur la toile et le vent qui porte l'Argus.

Ruine à Brok

#31

Les chroniques XXIistes de mc

étau

Palimpse Ash habite l'ancien poste d'aiguillage de la gare de Neufchâtel. En pénétrant dans le dorénavant monument déplacé, T. reconnaît, d'après les aménagements, le style de l'architecte tessinois Bassi. Cela lui procure un immense plaisir d'être entouré d'un système architectural se basant sur la forme de lettres. L'extraction des pleins & déliés dans les massives infrastructures des CFF donnent à l'intérieur un style épuré, non meublé, où se côtoient des oeuvres de Krasinski, des photographies d'Eustachy Kossakowski et des Konzentrationslager créés par l'artiste Polonais Zbigniew Libera.

Le niveau, où Palimpse Ash l'invite, contraste avec ses premières impressions. Un intérieur de style français avec des papiers peints d'autobiographies pariétales, réalisées par les Ateliers d'Offard à Tours, ville natale de H. Balzac, meublé avec raffinement. Au mur des estampes représentant des architectures, des cartes d'îles lointaines, des cabestans et des scènes de la vie militaire. Posés dans des vitrines, des manuscrits évoquent la construction du vaisseau de ligne de 88 canons, le Formidable, anciennement le Marat. Au bout d'une petite coursive est installée la maquette du navire doublement nommée et étrangement intégrée dans une niche avec un volatile, bestiole de poussière de L. Sabatté.

Etau à cigare des DOMAINES CHFD

#1

Les chroniques XXIistes de mc

Chose vue à bus Righi... Once Upon a Time... en visite chez l'esprit entrepreneur... pantoufle de vair ou simple savate de Gervaise...


Delsberg, 2018

#2

Les chroniques XXIistes de mc

Musard-age à l'arrêt de bus. Lire à tout propos semble dangereux...Un mot peut en cacher un autre, devenir explosif. Parfum de rose à l'essence... Soleil aux primevères... Saxifrage au feu de bois... tableau de G. de la Tour... Palimpsestique.

N'importe quoi, mais joli travail d'intendance.


Ancienne usine à Gaz, Delémont, 2018

#3

Les chroniques XXIistes de mc

Pierre Avoire. Une lunette utile entre Sion et Martigny entre brouillard et soleil


Porrentruy, Musée Plonk et Replonk, 2018

#4

Les chroniques XXIistes de mc

Mais alors, où donc réside ce Monsieur Ash Palimpse? La "Royal Mail" informe l'expéditeur: addressee gone away. Ash a bien résidé à cette adresse puisqu'il est parti... Bien que le doute soit une certitude! Le Pape François en visite à Genève,  Conrad Weidt danse, Conrad Witz peint le Salève.


Retour de lettre

#5

Les chroniques XXIistes de mc

Léonidas. Est mort après avoir. Tuer 300 ennemis. Léonidas mort est presque comme l'oeuvre de JL David. C'était aux Thermopyles. Pas le tableau. Les colonnes vides de soldat, les capitaines d'Orphelin. Une vague écriture sur une plage de la mer Egée


Mort du général d'Elbée, peinture de J. Le Blant

#6

Les chroniques XXIistes de mc

Parfois les artistes sont des êtres épatants. Ils révèlent avec leur geste leur tautologique pensée... Un artiste a simplement écrit par l'extrait le mot EAU sur des blocs de calcaire dans une Sorne qu'il n'avait jamais vu si basse... Un petit oiseau s'est alors posé dans le milieu de cette félicité. Héron. Puis s'est envolé... L'eau de la Sorne à vau l'eau...


L'EAU DE LA SORNE





#7

Les chroniques XXIistes de mc

Aujourd'hui il manque de sucre, mais il y a Servigne et encore de la vigne...

Les bonnes gens disent; on fait des confitures maison. Mi-figue, mi-raisin. Que feront-ils quand il n'y aura plus de fruits, ni d'abeilles. Ils écriront à leur ami Pierrot. En rêvant d'avoir une simple plume... en regardant la lune.....


Peinture de G Flegel

#8

Les chroniques XXIistes de mc

ou l'infini après Eylau

Larrey fût le grand chirurgien de Monsieur N. La maison de sa mort se trouve encore à Brièvre, près de Paris; la grande Cruella. J'ai un ami polonais. Il s'appelle Georges. Conte Prysloswsky. Quand on descend à Warsovie, lui réside au Grand Hôtel Bristol, moi, je reste avec Adam à Praga, l'autre côté de la Vistule. Ce même Monsieur Georges élève ses enfants dans la demeure du médecin de l'Empereur DéCédé C'est toujours à Brièvre. Je suis bientôt là-bas, proche de la rue des petits Pères chère à KJH et des Invalides


Portrait de Larrey

#9

Les chroniques XXIistes de mc

C'est le 4 novembre aujourd'hui... On écrit Charles au pluriel, un Charles en cache toujours un autre. Certain furent grands, d'autres chauves, celui que je préfère? Car les Charles ont des préférences... C'est le Grand artisan du Concile de Trente Archevêque de Milan. Un jour.... en allant ailleurs, je passerai par Arona.


St-Charles

#10

Les chroniques XXIistes de mc

Carl von Clausewitz et Sun Zi ont écrit des précis sur la guerre. Le premier contemporain de Monsieur N, voyant l'anéantissement de l'ennemi comme solution pour remporter la victoire. Le jura a perdu Moutier par faiblesse et naïveté. Et alors tant mieux. Maintenant c'est plus retour à Berne, mais à Bâle. Néanmoins écoutons Sun Zi sur les raisons de cette humiliante défaite. "Toute campagne doit être réglée sur le semblant; feignez le désordre, ne manquez jamais d'offrir un appât à l'ennemi pour le leurrer, simulez l'infériorité pour encourager son arrogance, sachez attiser son courroux pour mieux le plonger dans la confusion: sa convoitise le lancera sur vous pour s'y briser... Les Jurassiens sont bons pour faire la noce, pour tout et rien. Ils commencent tout et ne finissent rien... Berne le sait et ces Monsieurs également.


Portrait de G de Reynold



#11

Les chroniques XXIistes de mc

L'économiste britannique William Stanley Jevons résumait très bien en 1866 cette question du charbon (qui peut s'expliquer à toutes les énergies fossiles) à "un choix historique entre une brève grandeur et une longue médiocrité" Tout est dit... on va retomber dans une plus grande et plus longue médiocrité dans la douleur, seule la résilience sera utile... tout le reste c'est du petit bavardage... Il va falloir le voir et pas pour le croire.... Non, je devrai aller m'acheter à crédit la belle Porsche Carrera 2 rouge et aller me foutre dans un arbre. Je n'ai pas envie de dire aux gosses d'aujourd'hui qu'ils n'auront plus de voiture, de téléphone, que l'homme n'ira plus jamais sur la Lune... car même les avions ne voleront plus... et pour où... voir des catastrophes et des désastres que des centaines de millions de migrants fuiront comme la peste... Et de certain qui peste car on jette un papier par terre et de se faire tirer les oreilles pour des enfantillages... La politique sans pouvoir ne peut que promulguer des lois liberticides et imbéciles. L'auteur du code civil fût un grand capitaine mais aussi un grand chef d'état lorsqu'il disait que les lois étaient faites pour les imbéciles et les gens sans imagination. Ce serait peut-être le moment de se réinventer... ou le choix d'Achille...


Achille de  Frantz Matsch


#12

Les chroniques XXIistes de mc

Chose vue à Courroux ou Au Patelin vers Bormes-les-Mimosats... un moniteur d'auto-école, s'arrêter sur le passage clouté de la Poste moteur allumé pour mettre à la boite une lettre, le timbré. De lui dire, belle exemplarité... en plus du panneau « travaux » à un mètre.... VIA FERRATA, VIA ALPINA, VIA SICURA, tous les chemins mènent à Rome et à l'échafaud. Quand, j'ai passé mon permis au XXème siècle... on nous disait déjà que c'était pas bien! En repartant, lui de dire, j'habite la Capitale, il y a jamais de place de parking devant les postes... Comme il ira bientôt à pied.... comme tout le monde, ce Monsieur est un magicien, il a trouvé la solution a un problème... Mais pas la panacée...


J. Bosch, La Lithotomie

14

Les chroniques XXIistes de mc

Gonzague de Reynold a écrit « Destin du Jura ». Petit, mon papa me racontait des histoires; Les Napoléon's & les Talleyrand-Fouché. Le rouge & le noir. L'Amour. La vie des manchots. Charlemagne. Ney, sa préférence. Les miennes Junot & Lannes. Je me réjouis de lire le nouveau Prix Goncourt. Les livres se RE-vivent.... c'est comme un Ogre, presque infini...


Portrait de Fournier S. joué par l'excellent Harvay Keitel dans les Duellistes de R. Scott


#15

Les chroniques XXIistes de mc

Le toréador meurt en habit de lumière. Le sang de la bête, comme la fine cyprine porte l'odeur de la poudre. Du feu des âmes mortes. A Madrid, les femmes, lèvres rouges se ventent au courant de la girouette. Est l'arène. L'Ouest l'errant. Le signifer romain erre avec ces colifichets, broderies au fil d'or et de loup étêté en guise de couvre chef. Idem, Same the Goya.


Autoportraits d'ELM au col du Tourmalet


#16

Les chroniques XXIistes de mc

On connait trois peintures de paysage de Théodore Géricault. RDLM, ex nihilo.


Paysage de T. Géricault


#17

Les chroniques XXIistes de mc

Bonjour Monsieur Charles Harry Alfred Robert London Edward Samuel Frederick Robert Alfred Nellie Charles Olivier Isaac Samuel David Uncle Peter London Alfred Isaac Nellie - ... - ... - ... Au revoir Monsieur Charlie Hotel Alfa Romeo Lima Echo Sierra Foxtrot Romeo Alfa November Charlie Oscar India Sierra Delta Union Papa Lima Alfa India November

A bientôt et au plaisir de vous revoir - De même et belle journée.


Bonjour Monsieur Courbet de G. Courbet

#18

Les chroniques XXIistes de mc

Le Grand Charles Quint, fut empereur du Saint Empire Romain Germanique, fit des rois et des Princes. Las des Hommes et de leurs rêves imbéciles, il se retira en 1556 au Monastère de Yuste en Estrémadure. Charles Quint renonce au pouvoir temporel pour se consacrer au Salut de son âme. Au 6, de la Rue de Fürstenberg dans le 6eme arrondissement, un petit tableau représente le grand homme jouant de la musique sous l'oeil de sa servante. Peint par Eugène Delacroix, il se trouve dans l'appartement de l'artiste transformé en Musée. De là, par un escalier, en passant par un paisible jardin on accède à l'atelier. Un jour que je m'y trouvais... je fus témoin du meurtre d'un jeune artiste qui luttait avec un ange. L'atelier demeure l'atelier.


Charles Quint au monastère de Yuste, E. Delacroix


#19

Les chroniques XXIistes de mc

« Ce n'est qu'un début continuons le combat » Pom pompom Pomme. Monsieur N disait à qui voulait l'entendre « les lois sont faites pour les imbéciles et les gens sans imagination. Deux siècles après on interdit de fumer sur les quais de gare, donc à l'extérieur. Lois liberticides, exemplaires et délationnistes. Silvana Condemi &François Savatier nous apprennent dans « Dernières nouvelles de Sapiens » qu'après avoir domestiqué le loup, l'Homme s'auto-domestique. Il le fait avec entrain et de manière efficace en punissant par la stigmatisation les individus qui ne donnent pas entière satisfaction. On interdit de fumer au travail, alors il n'y a que les fainéants qui fument. On interdit de fumer dans les cafés, les fumeurs se concentrent dans des zones enfumées. Camps de concentration pour protéger la population de la fumée passive, en matière de domestication, on ne remplace pas les formules qui fonctionnent. A paris, il y a un restaurant qui s'appelle « au chien qui fume ». A Paris, Balzac a fait dire à l'avoué Derville à propos du colonel Chabert devenu heimatlos que les secrets de certaine famille étaient comme des égouts incurables. Quelle comédie... Mon chien me regarde d'un air amusé, il ne monte pas sur ces grands chevaux mon chien. C'est un bon et fidèle chien de chasse le « Bandit », pas comme ces machins de roquet. En prenant ma voiture, je suis un potentiel assassin, on interdit les armes à feu, je veux bien mais les ciseaux dans les avions; papier caillou! On interdit le jeu en fait. Mon chien doit aller pisser alors je vais faire un petit tour dehors et profiter de pisser derrière un arbre car la femme bringue quand je ne fais pas ma petite commission assis sur le cabinet devenu non fumeur. Je pourrai aller me boire une bière, mais le café en plus d'être non fumeur, interdit les chiens, car ma maison est devenue sans alcool. Ces chiens qui nous gouvernent, en plus j'ai plus d'arme pour buter le vilain animal. Est-ce que mon chien ne porterait pas par hasard un gilet jaune ou serait de la jaquette... C'est mauvais genre. Bon, j'ai faim maintenant, je me prendrai bien un Döner Box de chez Ali baba... La viande est Halal? « Au chien qui fume ». Ah qu'il faisait bon vivre au temps du Néanderthal, on faisait de la musique, de la poésie, de la danse, du paléocolor-pariétal et ceux qui ne voulaient rien faire ne faisaient rien, ils étaient juste là, regardant l'art de l'utilité de l'inutile. Porté en manifeste par Nuccio Ordine. Merci Monsieur NO. Le vers est dans la pomme comme l'alien dans l'Nostromo et l'ombre dans un tableau de Michelangelo Merisi da Caravaggio. Gégène la bête. Et puis, tout à coup... c'était bête ! ! La terrible bête qui, en ce temps-là, régnait sur la Terre. Et les Shadoks, ces imbéciles là, l'avaient réveillé. Elle répondait, la bête, au joli nom de Gégène ou à n'importe quel autre nom d'ailleurs mais, en général, il valait mieux pas l'appeler.


Delémont, 18 novembre 2018


#20

Les chroniques XXIistes de mc

On a trouvé du Lithium en Lusitanie. Le Portugal deviendra comme l'île de Pâques. César Birotteau bis ou autrement dit #2 . Puis, de bis repetita en bis repetita...


Le pont levis de Piranèse



XXI

Les chroniques XXIistes de mc

"Jean-Yves Jouannais lira son ouvrage en train de s'écrire, de manière exhaustive, séance après séance... Cela s'appelle, en toute modestie, l'Encyclopédie des guerres". J'aime ce J-YJ, mais je n'aime pas la guerre, personne ne sais la faire, d'ailleurs c'est pas à faire, sinon pour les affaires. Le peintre Goya a plus que tous les autres dans ces visions saisissantes retranscrit le sort de l'homme dans la guerre. Néanmoins, il y a lieu de dire qu'il n'y a pas plus projet collectif commun. Hélas.


Estampe de Goya; désastres de la guerre


#22

Les chroniques XXIistes de mc

Il neige.


Dessin de Mathieu Charvel

#23

Les chroniques XXIistes de mc

Il a écrit.


Epreuve de Balzac


#24

Les chroniques XXIistes de mc

Né un 24 septembre. Je me rappelle que Junot était Duc d'Abrantès. Un auteur à écrit "Je me souviens que Junot était Duc d'Abrantès". Je me rappelle que Shackleton fut capitaine de l'Endurance et commanda toute l'expédition sous l'objectif de son photographe F. Hurlay. Sagesse & art comme Monsieur N avec Beyle en bagage. Sir Franklin expédia son expédition au néant du rien. "Où est la rive obscure au fond de soi où tout ce qui a souffle expire?" Un né un 24 septembre, mort, sur terre, son ombre a gît sur la lune; formidable paradoxe.


L'Endurance, photo de F Hurlay

#25

Les chroniques XXIistes de mc

D'un côté il y a le peintre Anne-Louis Girodet, fantasque, génial, doué, charmeur et beau. Sans dire plus, il a peint un portrait énigmatique de Chateaubriand que Monsieur N commenta ainsi: On dirait un conspirateur descendant d'une cheminé. Tout est dit. Jamais des ennemis se sont tant admirés. De l'autre côté de l'Atlantique, en remontant le St-Laurent, il y a la Ville de Trois-Rivières. J'aime parfois en guise de récitation, dire la Sorne, le ruisseau de Soulce, le Mièry, Chili & la Pampa. C'est classe, Charles! dit le papa, c'est récréation, Charles! dit le fils.

La bibliothèque de l'artiste canadien R. Graham


#26

Les chroniques XXIistes de mc

Oui, Paul Virilio... On est limité sur des questions de vitesse, on arrive pas à passer l'écueil du binôme temps/vitesse. Maximus, le chien de Côme. Le Baron perché. Ayrton Senna meurt le 1er mai 1994 à Imola.

La Peinture incarnée est suivi du Chef-d'œuvre inconnu de Balzac.

#27

Les chroniques XXIistes de mc

Géricault incarne le peintre de la fin de l'Empire avec le « Chasseur de la garde » et de la fin de la restauration avec « Le Radeau de la Méduse ». C'est aussi une fabrication sur le désespoir... les hommes seuls au milieu de la mer... au milieu du désastre militaire.... Ce sont aussi les restes que l'on laisse derrière soi ; des canons, des chevaux morts, des armes, du butin précieux pris à l'ennemi. Ces incommodités charriées sans but deviennent les traces d'une entreprise, d'une activité ayant finalement échouée. Dans cette nouvelle situation, ces entraves n'ont plus de valeur.... seul compte le chacun pour soi.... Alors la lutte pour la survie commence.... lors d'un déplacement impliquant un dépassement. La question n'est plus de savoir pourquoi ces choses on été faites, mais à quoi elles peuvent servir.« Le Radeau de la Méduse » symbolise également l'incompétence. En effet, Hugues Duroy de Chaumareys commandant de la frégate la Méduse n'avait plus navigué depuis des années. Il multiplie les erreurs, n'écoutant que lui-même. Le vaisseau rapide, généralement armé pour la course aux Indes, est employé ici pour la traite négrière. Son équipage hétéroclite complète cette improvisation et accélère la frégate vers sa funeste trajectoire. Le naufrage et le traitement des hommes sur le radeau de fortune symbolisent en outre l'échec des projets collectifs fédérateurs. Le « Cuirassier blessé quittant le feu », tableau que Géricault a peint pour le Salon en 1814, résume le mieux la fin d'une entreprise au niveau des sentiments individuels. La retraite funeste de 1812 consommée, seul subsiste alors le ressentiment de l'inutile expédition. Alors commence la légende, le romantisme côté avers, le revers demeurant dans le cœur des hommes.


Bataille de Trafalgar

#28

Les chroniques XXIistes de mc

Moment Courbet

Le pavillon du peintre en marge de l'exposition universelle.


#29

Les chroniques XXIistes de mc

Moment couleurs

RAL


#30

Les chroniques XXIistes de mc

Moment architecture

Quadrillage


#30-31

Les chroniques XXIistes de mc

Moment canapé rouge

intérieur des DOMAINES CHFD, département des archives, islande, 2018



Mathieu Charvel est né en 1967 dans le Canton de Berne, en Suisse. Glandeur, sédentaire et poète néo-dada. Depuis 1999, il se consacre à faire sérieusement des choses pas sérieuses et inversement. Outre ces activités, il vaque à des occupations électives à temps perdu et réalise des tours de toutes les sortes.

MC



Contrairement à l'analyse plus formelle et "lynchéeenne" de Jean-Paul Gavard-Perret, Rudy Bruchez donne à voir une face plus sombre des productions de l'artiste arpenteur. A l'instar d'un Rodney Graham, bien qu'il soit aussi l'auteur d'écrits, de musiques et de multiples, les oeuvres multiformes de CHFD tendent vers la mystification résultant d'une posture de fakir-caméléon vouée à un échec certain. De vanité et d'orgueil, ici, il n'en est pas question. Cependant elle est là comme une passerelle pour franchir l'écueil. Les pièces de CHFD somment les forces qu'il faut mettre en oeuvre pour passer le Cocyte. Il en va ainsi des grandes entreprises lointaines qui périssent par la grandeur même des préparatifs qu'on leur accorde pour en assurer la réussite. Tout l'esprit de Montesquieu est convoqué, ici. La borne comme limite de l'extraction. Romantique au pied de la lettre, le natif dont on devine au loin le pays d'origine, au-delà de la ligne d'horizon des premiers reliefs du Jura, manifeste le dépassement par ses présences multiples, doué d'un don d'ubiquité que la vague écumante RE-dessine sur la plage avec d'éphémères singletons... sur les traces du Bucentor commandé par le vice-amiral - Pierre Charles Sylvestre de Villeneuve. Hélas Trafalgar. C'est le moment de se poser. Observons l'islande depuis l'une des terrasses...

Mathieu Charvel


défense & illustration

FAIRE UN DON